Association Biodiva’R

La compagnie de l’humus

jeudi 13 mars 2008 par Biodiva

Association loi 1901 à but non-lucratif « Pradals » 12800 St Just sur Viaur Tèl . 05 65 67 37 69 Courriel : Cie.humus@no-log.org Code APE : 913 E - SIREN : 498 069 475

Tout au long de l’année, La Cie de l’humus propose des ateliers en fonction de ses cultures et jardinages ainsi que de la volonté de ses adhérents :

• Cueillette botanique alimentaire, préparation de repas avec celle-ci. Études complémentaires.

• Étude et pratique d’un jardinage avec traction animale, fabrication d’extraits de plantes, semis culture de certains adventices et bois raméal fragmenté dans le cadre d’une agriculture physique et contemplative.

• Fabrication de Cordage avec toutes sortes de fibres de récupération et apprentissage des nœuds de bases.

• La faux, son maniement et son entretien. Une alternative au tout mécanique. Débroussaillage et fauchage sélectif.

• Atelier modelage de l’argile. Sculpter, modeler, faire émerger la partie créatrice en nous, en prendre soin et l’aider à grandir dans tous les domaines de la vie.

• Pierres sèches : Construction et réfection de petits ouvrages avec bois, pierres, terre et chaux.

Ces ateliers d’études et de pratiques sont animés, entre autre, par Martine et Stéphane, pour compléter les connaissances de chacun et partager nos acquis comme nos techniques d’apprentissage.

Martine Besnard

Sculptrice, plasticienne ;Martine s’appuie lors de ses animations, sur la synthèse de ses diverses formations en communication, relations humaines, expériences et rencontres dans les milieux artistiques et philosophiques. Sa créativité s’exprime dans tous les domaines de la vie. Le jardin, la cuisine, le quotidien comme sa sculpture lui permettent de l’expérimenter et de le partager... « Nul besoin de don artistique particulier pour goûter au plaisir de la création, de l’unité et de la plénitude... Le simple fait d’être présent à ce que nous faisons, de voir, de ressentir ce qui se passe en nous quand nous sommes au contact de la matière, ouvre notre cœur à la joie. » Site Internet : http://mbsculpture.free.fr

Stéphane Ponzo Étudiant jardinier, botaniste autodidacte, poète chevrier et bricoleur perspicace . Stéphane attelle cheval, chien, chèvre ou mule selon les circonstances. Il aime séjourner en forêt et étudier l’environnement où il vit pour mieux protéger et partager ses richesses. « L’ignorance et l’avidité sont quasiment synonymes et causent la plupart de nos maux. Comprendre et accompagner humblement, avec gratitude et générosité, les interactions du Vivant, permet l’abondance. »

C’est une association loi 1901 à but non-lucratif et à administration collégiale. Elle a pour objectifs de favoriser l’étude et la pratique d’une agriculture vivrière et tout autre art intelligemment intégrés à l’environnement écologique, économique, social et culturel. Ses activités diverses et variées vont de la botanique alimentaire au modelage d’argile en passant par le jardinage, la fabrication de cordes et d’attelages, la traction animale, l’élaboration d’extrais de plantes et divers chantier de réhabilitation en musique, poésie et philosophie directe pour l’avènement d’une universelle conscience indigène...

Chartre et raison d’être de la compagnie de l’humus , l’art et la manière d’une action juste et nourricière : L’idée de la Cie de l’humus est de générer et de sauvegarder l’humus dans toutes nos actions. Nous cherchons à collaborer par des commerces altruistes à l’avènement d’une véritable paix économique. Le recueillement et l’introspection aident à une existence évolutive, créative et attentionnée. Nous entendons sauvegarder la légitimité d’un mode de vie modestement intégré à son environnement sans se couper du reste du monde. La technologie, par exemple, est un bien aussi commun que ses maux et il importe, pour nous, non pas de la rejeter, mais de l’utiliser avec pondération. L’exploitation agricole toute nécessaire qu’elle soit, n’est pas la seule façon de vivre à la campagne, et nous voulons expérimenter d’autres relations aux différents biotopes. Pour cela, l’usage des sentiers, chemins et servitudes est de la plus haute importance. La paysannerie pastorale, vivrière, environnementale et hospitalière que nous expérimentons, dépend des sentiers autant que les sentiers dépendent d’elle. Nous nous employons à faire valoir cet usage et l’instauration de dialogue entre les exploitants agricoles et les autres propriétaires et citoyens fait partie de nos priorités. La compagnie propose un code de comportement en pleine nature qui consiste, en simplifiant, à prélever avec respect et gratitude ce qui est en abondance, en favorisant ce qui manque, et par la même, la santé et l’équilibre des acteurs, autant que de leur théâtre.

En plus des impératifs saisonniers, chaque parcelle a son caractère propre, et les cueillettes et cultures doivent être l’objet d’études et de concertations. Les propriétaires qui seraient intéressés par ce type d’usage de leurs parcelles peuvent passer avec la compagnie, tout contrat à leur convenance.

En organisant différents séjours et ateliers, la compagnie souhaite promouvoir et s’enrichir des savoirs faire et prises de consciences nécessaires à la sauvegarde des écosystèmes et de leurs fertiles interactions. Ils sont d’ailleurs articulés autour de l’agriculture vivrière du lieu de vie.

En ce qui concerne l’usage des produits ménagés et de toilettes, et du fait que nos eaux grises (douches, vaisselles, lessives) irriguent notre jardin, nous préférons fournir ces produits afin de préserver l’équilibre du lieu. Nous compostons nos besoins dans une cabine appelée « compost fermé » et l’apprentissage de son usage est nécessaire pour tout séjour.

Le siège de la Cie de l’humus fonctionne, autant que faire se peut, comme un organisme en interaction avec son environnement. Toute personne souhaitant profiter de son hospitalité, se doit, avec la cooptation du comité d’administration et du comité technique, d’adhérer au sens propre et figuré.


Association loi 1901 à but non-lucratif « Pradals » 12800 St Just sur Viaur Tèl . 05 65 67 37 69 Courriel : Cie.humus@no-log.org Code APE : 913 E - SIREN : 498 069 475

« L’humus est l’ultime réceptacle autant que le terreau nourricier de tout ce qui vit sur terre. Ignorer cela, ne pas le comprendre, serait comme Se condamner aux conséquences qui Accompagnent l’irrespect du bien commun : Déséquilibres, pénuries, guerres... On pourrait dire, d’un autre point de vue, qu’une économie qui n’est pas écologique est une économie sectaire qui va à l’encontre de l’intelligence. »

Home page | Contact | Site Map | Private area | visits: 261250

RSS RSSen

Site created with SPIP 1.8.3 + ALTERNATIVES