Association Biodiva’R

A ne pas rater !

samedi 5 mai 2007 par Biodiva

Biodiva vous invite à participer à la première conférence débat qu’elle organise vendredi 11 mai à 20 h 30 à la Salle des fêtes de Pont les Bains

Merci de relayer l’info

Pour plus de détails :

Conférence -débat avec Silvia Pérez-Vitoria

auteur du livre LES PAYSANS SONT DE RETOUR vendredi 11 mai, 20h 30 salle des fêtes de Pont-les Bains en collaboration avec la Maison du Livre

ENTREE LIBRE ET GRATUITE

Un pied de nez aux fossoyeurs du monde paysan. Il y a quelques mois avait lieu à Marcillac la projection en avant première du film Terre Commune de Yohan Laffort produit par France 3. Près de 400 personnes, réunies dans la salle des fêtes, découvraient sur grand écran qu’ici, dans le Vallon, des paysans jeunes et moins jeunes avaient choisi de résister, chacun à sa façon, aux excès du modernisme. Ce soir-là, une discussion avait été amorcée et même si tout le monde n’était pas d’accord, on avait senti comme les germes d’un réflexion qu’il fallait poursuivre. L’association Biodiva qui milite pour un rapprochement entre agriculteurs et consommateurs et pour une agriculture plus respectueuse de l’environnement a décidé d’inviter une spécialiste de la question, l’économiste et sociologue Silvia Pérez-Vitoria. Dans son livre "Les paysans sont de retour" (éditions Actes Sud), elle dresse l’histoire du douloureux déclin qu’a connu l’agriculture au cours du XXéme siècle. La "modernisation", menée tambour battant et sans se soucier du sort des paysans eux-mêmes, a fait rendre gorge à la plupart. Les rares qui y ont survécus ont perdu totalité ou presque de leur autonomie. Devenus exploitants agricoles, ils ont dû rapidement se défaire des connaissances et des savoir-faire qui constituaient leur principale richesse pour devenir de simples rouages de la machine agro-alimentaire. Pendant ce temps, des intermédiaires (industrie phytosanitaire, semenciers, banques, grande distribution) se taillaient la part du lion. Heureusement et on le voit ici en Aveyron, certains ont privilégié au risque de leur survie ce qu’il est convenu aujourd’hui d’appeler une agriculture paysanne, une agriculture respectueuse des hommes, de la nature et des paysages. « Nous sommes tous concernés par la question paysanne. D’elle dépend notre alimentation et une grande partie de notre environnement, d’elle dépendra dans un futur proche notre mode de vie, notre culture même. » insiste Silvia Pérez-Vitoria. Circuits courts, AMAP, semences paysannes, techniques culturales respectueuses de l’environnement : à l’avant-garde de ce que devrait être le progrès, des paysans montrent la voie pour une nouvelle économie, un nouveau rapport à la nature, de nouvelles solidarités.

Économiste, sociologue et documentariste, Silvia Pérez-Vitoria collabore à l’Ecologiste et au Monde Diplomatique. Elle a réalisé plusieurs documentaires sur les paysans.

N.B. Le livre sera disponible à la vente lors de la soirée au prix de 20 €


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 261442

RSS RSSfr

Site réalisé avec SPIP 1.8.3 + ALTERNATIVES