Association Biodiva’R

création d’un café écolo dans les environs de Marcillac Vallon

jeudi 4 décembre 2008 par Biodiva

Prochaine réunion prévue le mercredi 17 décembre 2008 à 20h30 à la Mairie de Marcillac, salle du haut.

bonjour à tous,

Nous avons lancé il y a quelques semaines l’idée d’un café "écolo" sur la vallon de Marcillac. Le principe serait de se réunir régulièrement dans un café pour aborder les thèmes écologiques sous des angles philosophiques, politiques ou pratiques. Ca pourrait prendre diverses formes : mini-conférences, projection-débat, rencontre avec des acteurs de l’écologie concrète, etc...

L’idée a depuis fait sont petit chemin. Certains ont des suggestions, principalement celle d’élargir le café à tous les thèmes citoyens voire de se retrouver sous la bannière "là-bas si j’y suis"...

Compte-rendu de la réunion « café éco »

du 24 novembre 2008

Etaient présentes 11 personnes issues de 6 associations (VIE, Biodiva, Le chêne et le manguier, Pays villecomtois, Lusine, Canopée) ou de groupes plus informels telles deux anciennes des Vendredis de la Mouline. Les échanges ont été nombreux démontrant une envie forte de faire quelque chose ensemble. Les associations en présence hormis Canopée (non représentée « officiellement ») ont convenu d’un certain nombre de principes de base pour un café citoyen commun (orienté vers les thématiques environnementales mais non exclusivement), sous réserve d’un accord des bureaux et CA respectifs. Unité de lieu, unité de temps Pour des raisons de commodité et d’ouverture, c’est l’idée du café en tant que lieu qui a été retenue. Reste à déterminer le(s)quel(s) et notamment en fonction des espaces et des personnalités des patrons. Trois possibilités ont été retenues :

-  L’Europe à Marcillac qui va changer de propriétaire (Marie-Pierre Coudert s’occupe de prendre contact avec eux)

-  Le Santana à Saint-Christophe (Isabelle Bonnet s’en charge)

-  Éventuellement le café de Clairvaux qui est propice aux animations en tant que « Bistrot de Pays ». Un seul défaut, il est un peu décentré par rapport à l’axe Conques-Marcillac-Rodez.

Depuis, Philippe Faure, qui n’était pas présent à la réunion et qui s’est excusé, est allé rencontrer les propriétaires de la Cascade à Salles-la-Source. Le patron est un auditeur de Mermet et serait plutôt partant mais pour des raisons de surcoût de chauffage et de manque de personnel, il ne pourrait nous accueillir qu’aux beaux jours. Ça peut être une bonne solution de repli si on voit à l’usage que les précédents ne font pas l’affaire.Toutefois, il serait souhaitable que le lieu ne change pas d’une fois sur l’autre afin de bénéficier d’un effet « rendez-vous »... En ce qui concerne la fréquence des rencontres, elle serait de une par mois et il a été convenu en fonction d’emplois du temps déjà très chargés (Chorale, ateliers de Lusine, etc) et pour des raisons mnémotechniques que ce serait le premier jeudi de chaque mois.

suite ...


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 252129

RSS RSSfr

Site réalisé avec SPIP 1.8.3 + ALTERNATIVES