Association Biodiva’R
La touche en plus

Le piment et le poivron

samedi 17 décembre 2011 par Radis noir

LE PIMENT et LE POIVRON

Capsicum annuum L. Famille des Solanacées

L’indispensable

Piment et poivron ne sont qu’une seule et même plante, "Poivron" étant le nom vernaculaire du piment doux. Annuelle à tige plus ou moins lignifiée et dressée, aux feuilles petites, simples, légérement dentelées. Les fruits sont pendants, plus ou moins gros, plus ou moins colorés à saveur douce ou piquante. Ils sont originaires comme Tomate et Pomme de terre, de l’Amérique du Sud. Ils sont classés en 2 catégories : Les Piments forts et les Piments doux ou Poivrons.

Comme leur cousine la Tomate, ils ont été importés dans un but décoratif. Il en existe encore des variétés cultivées dans cet objectif. Ces petits buissons à fruits colorés prennent alors place au salon.

Largement cultivées dans le monde entier, ces plantes aiment un sol riche et la châleur. Les piments doux sont riches en vitamine C et se consomment le plus couramment en salade, confit dans l’huile, en association avec d’autres légumes comme les Courgettes et les Aubergines. Les plus forts ont des buts plus condimentaires, Achard, Chutney, Harissa, Curry. Ils sont employés pour aromatiser des plats de viande, de poissons et des conserves.

De nombreuses plantes portent le nom de piment en raison de leur saveur piquante mais n’en sont point. Il en va ainsi de certains poivres et de la Nigelle aromatique, dénommée également Quatre-Epices, Tout-Epices, Piment ou Poivre de la Jamaïque...

Petits conseils :

Les piments et poivrons se plaisent bien en compagnie du Basilic. Toujours semer sur couche chaude puis repiquer. Ces légumes ne supportent pas d’être semés en place. Ces plantes aiment être un peu buttées à la plantation.

Légumes-fruits des pays chauds, ils auront avantage à être "mulchés" au pied et notamment avec des roches volcaniques concassées (ou graviers volcaniques). Il semblerait quela porosité de ces dernières assurent une meilleure protection du froid et une rétention de l’eau intéressante. Une épaisseur de 4 à 5 cm paraît idéale.

Pour mieux digérer le Poivron, certains préconisent delui ôter sa peau. Pour cela les faire brunir sur un grill ou au four semble la meilleure solution. D’autres préfèrent cependant les le passer 5mn dans l’eau bouillante.

Les variétés et les cultivars sont nombreux. Les Poivrons sont plutôt volumineux massifs, presque cubiques aux angles arrondis. Ils sont jaunes, orangés, verts, rouges ou bien encore violets. La chair est douce. Les Piments sont plutôt pointus et allongés de 1 à 20 cm. Ces derniers sont verts, jaunes ou rouges.

Composition :

Le Piment doux ou Poivron a une saveur douce et n’est jamais irritant. Il contient 5 à 6 fois plus de vitamine C que le Citron et il est trés riche en vitamine A. Piment et Poivron renferment selon les critères de leur culture en moyenne pour 100g : Eau : 92,8 g Calories : 24 Lipides : 0,2 ... 0,3 g Protides : 1,2 g Glucides : 4,1 ... 5,3 g Vitamine en ug : Vitamine A : 100 (rouges)

Vitamines en mg : Vitamine B1 : 0,07 Vitamine B2 : 0,04 ... 0,07 Vitamine PP : 0,4 Vitamine B5 : 0,3 Vitamine B6 : 0,2 Vitamine C : 120 ... 140 Vitamine E : 0,7 ... 2,5 Vitamine K : traces

Minéraux en mg :Sodium : 0,5 ... 2 Potassium : 186 ... 213 Calcium : 10 ... 11 Magnésium : 12 Phosphore : 25 ... 27 Fer : 0,4 ... 0,7 Manganèse : 0,12 ... 0,19 Chlore : 51 Cuivre : 0,1 Soufre : 11 ... 19

Le Piment contient de la capsicine. A contrario, le Poivron en est pauvre. La capsicine est un alcaloïde qui excite et irrite les terminaisons nerveuses sensitives des muqueuses. Paradoxalement, avec l’accoutumance, elle arrive à insensibiliser la muqueuse à d’autres substances irritantes. A doses trop fortes, elle produit des gastro-entérites et des lésions permanentes des reins peuvent se produirent en cas d’abus.

Les piments facilitent la digestion en stimulant la production des sucs gastriques. Ils agissent sur la circulation et ont une action positive chez les personnes âgées.

Le Paprika ou poudre de piment hongroise passerait pour désinfecter les muqueuses buccale et gastrique, détruire les bactéries pathogènes responsables de fermentation dans l’intestin, tout en respectant les collibacilles nécessaires. Quant au Piment, la médecine lui donne des propriétés contre l’arthrite et les rhumatismes et le reconnaît stomachique (aidant à la digestion au niveau de l’estomac) et carminatif (aidant à l’expulsion des gaz au niveau de l’intestin).

L’herboriste Italienne, Tina Cecchini lui ajoute des propriétés curatives contre l’alcoolisme et le mal de mer.

Cuisine

1 - Une manière peu connue de préparer les poivrons consiste à les faire revenir coupés en lanières, dans de l’huile d’olive avec ail et oignons, sel et poivre selon goût. Après cuisson, les étaler dans un plat, recouvrir d’huile d’olive et mettre au frais. Servir avec des toast à l’apéritif ou en entrée.

2 - Piments rouges ou verts feront un bon condiment dela manière suivante : S’ils sont frais, les couper dans la longueur, d’un seul côté, les faire macérer deux jours dans du gros sel. Essuyer et les mettre dans de l’huile avec quelques gousses d’ail. S’ils sont secs les mettre tels quels dans un bocal avec de l’ail. Couvrir d’huile et laisser macérer 3 à 4 semaines au minimum avant de consommer. Se consomment en accompagnement de riz, couscous ou autres, céréales, et avec des légumes.

Ces fiches ne sont pas exhaustives, loin s’en faut, et vous pouvez ajouter à votre guise vos connaissances en la matière. La seule exigence étant : le curieux, l’insolite, l’original, etc., le reste étant déjà traité dans de nombreux ouvrages à grands tirages !


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 252130

RSS RSSfr

Site réalisé avec SPIP 1.8.3 + ALTERNATIVES